ADISQ 2016: Les nominations sont dévoilées

Le Gala de l’ADISQ aura lieu le 30 octobre prochain à la salle Wilfrid-Pelletier (à la Place des Arts) et c’est Louis-José Houde qui en assurera l’animation pour une 11e édition. C’est hier, le 14 septembre, que le dévoilement des nominations a eu lieu. Je viens d’y jeter un coup d’oeil.

Plus tôt aujourd’hui, j’avais lu le billet de la chroniqueuse musicale de La Presse, Émilie Côté. Elle mentionnait que trois des chansons nommées dans la catégorie Chanson de l’année avaient été nommées l’an dernier. Elle a obtenu des explications de l’ADISQ; tant qu’une chanson demeure au sommet des palmarès et qu’elle n’a pas gagné le prix, elle peut être nommée… Ainsi, Rien à faire de Marie-Pierre Arthur, Oublie-moi (Carry On) de Coeur de Pirate et Si tu reviens de Louis-Jean Cormier sont pour une deuxième année consécutive nommées. L’explication est louable. Mais, j’ai l’impression que ça illustre bien une réalité des artistes francophones qui ont de la difficulté à retrouver leur chanson dans les ondes radios. Ce sont trois artistes que j’aime beaucoup, leurs albums font partis de mes coups de coeur, mais n’y a-t-il pas d’autres artistes qui auraient pu y être ? D’ailleurs, dans son billet, la chroniqueuse rappelle les nommés de 2015. Ariane Moffatt (Miami) et Jean Leloup (Voyageur) sont nommés cette année encore, mais avec de nouvelles chansons. La moitié des artistes dans cette catégorie y était l’an dernier. Je suis toutefois heureuse de voir Philippe Brach (Chrystel) et Pierre Flynn (Le dernier homme) nommés dans cette catégorie. Le duo 2Frères (Nous autres), Marc Dupré (Ton départ) et Yann Perreau (J’aime les oiseaux) complètent la liste. C’est le public qui votera pour la chanson de l’année le soir de la cérémonie télévisée.

ÉVÉNEMENTS HORS MONTRÉAL
En regardant les nominations dans la catégorie Événement de l’année, je constate qu’il semble être difficile d’être un événement d’envergure hors Montréal et se retrouver dans cette liste. Et si je me fis aux archives, que j’ai remontée jusqu’à 2011, c’est une tendance d’avoir un seul événement qui ne se déroule pas majoritairement dans la métropole dans les nommés. Cette année, le Festival de musique émergente de l’Abitibi-Témiscamingue se retrouve nommé au côté du Coup de coeur Francophone, les FrancoFolies de Montréal, le Festival International de Jazz de Montréal et Montréal en Lumières.

DÉCOUVERTES MUSICALES
L’une de mes catégories favorites de ce gala, c’est la Révélation de l’année. Cette année, je suis impressionnée d’y voir Charles-Richard Hamelin, un excellent pianiste classique. Il y a aussi la fabuleuse Safia Nolin qui, selon moi, remportera ce trophée. Les autres nommés : 2Frères, Rémi Chassé et Erik West-Millette. Je ne connais pas ce dernier, mais je vais m’empresser à le découvrir, d’autant plus que j’ai vu son nom apparaître à plusieurs reprises dans les  nominations.

L’autre gagnant que j’ai hâte de découvrir, c’est celui de l’Album de l’année – Choix de la critique. Cette année, ce sont 5 excellents artistes qui se trouvent nommés dans cette catégorie. On y retrouve Philippe Brach (Portraits de famine), Fred Fortin (Ultramarr), Koriass (Love Suprême), Safia Nolin (Limoilou) et Erik West-Millette (West Trainz).

LELOUP vs LELOUP
Jean Leloup se retrouve en compétition contre lui-même dans quelques catégories pour ses spectacles Jean Leloup et son orchestre en concert à Paradis City et Le fantôme de Paradis City. D’abord dans la catégorie Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-Interprète où il se retrouve avec Louis-Jean Cormier (Les grandes artères), Pierre Flynn (Sur la terre) et Marie-Mai (Marie-Mai en résidence). Et puis, dans Concepteur d’éclairage de l’année, Jean-François Couture, qui a conçu les éclairages pour les deux versions du spectacle de Leloup, se retrouve nommé contre lui-même, ainsi que Félix Desrochers (Patrick Watson), Maxine Drury (Coeur de Pirate) et Mathieu Roy (Koriass). Finalement, dans Metteur en scène de l’année, Jean Leloup est nommé pour ses deux spectacles en compagnie de Nico Archambault (Roses – Coeur de Pirate), Yann Perreau (Piaf a 100 ans. Vive la môme ! – Artistes variés) et Benoit Poupart et Félix Desrochers (Love songs for robots – Patrick Watson).

NOMINATIONS
Voici quelques-unes des autres catégories. Vous pouvez voir la liste complète des nominations sur le site de Palmarès ADISQ. 

Auteur-compositeur de l’année
Bernard Adamus
Philippe Brach
Fred Fortin (prédiction)
Koriass
Sarah Toussaint-Léveillée (mon choix)

Album de l’année – Folk
Sept jours en mai – Artistes variés
Ma route – Laurence Jalbert
4488 de l’amour – Les soeurs Boulay (mon choix)
Limoilou – Safia Nolin (prédiction)
Les nouveaux horizons – Richard Séguin

Album de l’année – Pop
Nous autres – 2Frères
Les femmes comme des montagnes – Philémon Cimon
XO – Laurence Nerbonne
Trente – Karim Ouellet (mon choix + prédiction)
Le fantastique des astres – Yann Perreau

Album de l’année – Rock
Bodh’Aktan – Bodh’Aktan
Debout dans l’ombre – Rémi Chassé (mon choix)
Ultramarr – Fred Fortin (prédiction)
Octobre – Les Cowboys Fringants
Joie d’être gai – Les Trois Accords

Album de l’année – Country
Du côté bleu du ciel – Véronique Labbé
Au fil des avenues – Les Bouches Bées (mon choix)
Réflexion – Les Jumelles Barabé
Épouvantails – Les Revenants
Nous – Renée Martel & Patrick Norman (prédiction)

Album de l’année – Hip Hop
Brown – Brown
Message texte à Nelligan – D Track
Love Suprême – Koriass (mon choix + prédiction)
Océan – Manu Militari
Argent Légal – Rednext Level

Album de l’année – Adulte contemporain
Volcano – Jason Bajada
Céleste – Céleste Lévis
La maison du monde – Catherine Major
Tokyo – Ingrid St-Pierre (prédiction)
L’amour, la guerre – Renée Wilkin (mon choix)

Album de l’année – Alternatif
Sorel Soviet So What – Bernard Adamus
Île Jésus – Bernhari (mon choix)
Portraits de famine – Philippe Brach (prédiction)
Coma – Les Goules
Touche-moi pas là – Les Hôtesses d’Hilaire

Réalisateur de disque de l’année
Amylie Boisclair pour Les éclats d’Amylie
Emmanuel Dubois & Philippe Brault pour Love Suprême de Koriass (mon choix)
W. Spicer, N. Basque & M. Woodley pour Waltzed in from the rumbling de Plants and Animals
Eric Villeneuve pour Sorel Soviet So What de Bernard Adamus
Erik West-Millette pour West Trainz d’Erik West-Millette (prédiction)

Arrangeur de l’année
Bernard Adamus & Eric Villeneuve pour Sorel Soviet So What
Jacques Kuba Séguin pour Litania Projekt avec le Quatuor Bozzini
Misc pour Misc
W. Spicer, N. Basque & M. Woodley pour Waltzed in from the rumbling
Erik West-Millette, Olaf Gundel & Martine H Crispo pour West Trainz

Pochette d’album de l’année
Mathieu Jacques pour Comme si nous étions déjà libres de Organ Wood
Rachel Lecompte & Gabriel Lefebvre pour Limoiloui de Safia Nolin
Samuel Murdock pour Coma de Les Goules
Stéphane Poirier pour Love Suprême de Koriass
Pier-Philippe Rioux pour Portraits de famine de Philippe Brach

VOTE DU PUBLIC
Il est présentement possible de voter pour le Groupe ou duo de l’année (2Frères, Galaxie, Les Cowboys Fringants, Les soeurs Boulay ou Les Trois Accords), l’Interprète féminine de l’année (Marie-Pierre Arthur, Laurence Jalbert, Marie-Mai, Safia Nolin ou Ingrid St-Pierre) et l’Interprète masculin de l’année (Louis-Jean Cormier, Marc Dupré, Pierre Lapointe, Jean Leloup ou Fred Pellerin).

L’ADISQ 2016, c’est 274 nominations qui comprennent 116 artistes et 89 artisans et professionnels de l’industrie de la musique et de l’humour. Encore une fois cette année, les prix seront remis durant trois cérémonies disctinctes. Outre le grand événement du dimanche soir, le Gala de l’Industrie, animé par Claudine Prévost, aura lieu le 27 octobre à 17h, puis à 20h, en direct du Metropolis, Sébastien Diaz animera le Premier Gala de l’ADISQ. Rendez-vous à la fin octobre pour le dévoilement des gagnants !

 

 

Advertisements

Rock’n’roll, plaisir et décadence

Les FrancoFolies de Montréal sont belles et bien commencées ! Malgré mon horaire chargé avec l’organisation d’une fête de quartier pour la St-Jean-Baptiste, j’ai décidé cette année que j’allais prendre un peu de temps pour aller voir des spectacles aux FrancoFolies. C’est l’un de mes festival  musical préféré, moi qui est une fan finie de musique francophone. Dans les prochains jours, je vous ferai mon bilan de mes soirées toutes en musique. 

Vendredi dernier, le 10 juin, je suis allée faire un tour aux FrancoFolies pour voir le groupe que j’ai vu le plus souvent sur scène. Parce que je sais que je serai toujours contente d’aller les voir, car ils savent donner tout ce qu’ils ont au public venu les entendre. Je parle ici de Les Respectacles. Le groupe fêtera dans les prochaines semaines leur 25e anniversaire d’existence, et c’est sur la scène Ford aux Francos qu’ils ont lancé leur tournée estivale.

Pour ma part, leur dernier album ne m’avait pas impressionné plus qu’il le faut. Dans mon bilan 2015, j’écrivais ceci :

“Par contre, j’ai aussi vécu une déception en écoutant le nouvel album d’un de mes groupes favoris, Les Respectables (Les Respectables). Le groupe qui célèbre ses 25 ans de carrière ne m’a pas accroché comme à l’habitude avec cet album.  Auparavant, lorsqu’ils sortaient un nouvel album, je l’écoutais en boucle. Ce qui n’est pas le cas avec celui-ci.”

C’est donc avec une envie de redécouvrir le groupe qui m’a accompagné pendant mes années d’études au CÉGEP et à l’université, que j’ai été les voir sur scène dans le Quartier des Spectacles.

Le groupe a enchaîné succès après succès. C’est avec la chanson J’arrive tirée de leur album Quadrosonic. Il y a eu des petits problèmes de “feed” qui ont vite été corrigés. Le groupe a enchaîné avec On fait c’qu’on aime,  L’argent fait le bonheur, 18 ans, Cette fille et As-tu assez d’amour pour en donner ?

Sébastien, le chanteur, a ensuite pris un moment pour rendre hommage au grand Roger Tabra, décédé en mars dernier. Avec lui, Sébastien et Pascal (ex-membre du groupe) avaient écrit la magnifique chanson Plaisir. Une chanson qui est rarement offerte en spectacle par le groupe. Et c’est une de mes préférées de l’album $=bonheur sorti en 1999.

Et puis, le groupe est revenu avec des succès hautement rock’n’roll avec Ma vie à l’heure (La toune de l’ouest), Cambre tes hanches (le chanteur en a profité pour parcourir la foule présente), Amalgame, L’homme 7up (toujours avec la portion reggae rendant hommage aux Colocs) et finalement, pour clore cette heure qui a passé trop vite, la festive Holà Décadence.

Petite déception, le groupe n’a offert aucune chanson tirée des albums Le monde à l’envers (sorti en 2005) et Guacamole (sorti en 2010). Et j’ai trouvé, par moment, que les quatre gars manquaient de chimie entre eux… J’ai déjà vu un show plus chaleureux sur scène. Toutefois, j’ai été heureuse d’assister aux premières Francos avec le groupe de Jean-Sebastien (le guitariste qui s’est joint au groupe il y a maintenant 8 ans). Et aussi de voir le chanteur, Sébastien, jouer du clavier pour une rare fois.

Bref, j’ai adoré les revoir en show et j’en aurais certainement pris plus que 60 minutes ! Je vais certainement essayer de les revoir dès que j’en aurai l’occasion. En attendant, je risque de me remettre à écouter leur discographie complète !

Photo prise lors du spectacle "Fioritudes" présenté dans le cadre des FrancoFolies de Montréal le 10 juin 2016

Photo prise lors du spectacle Fioritudes présenté dans le cadre des FrancoFolies de Montréal le 10 juin 2016

Ensuite…

Après ce spectacle énergisant, je suis allée faire un tour vers la scène Bell, où était présenté le spectacle Fioritudes avec Marie-Pierre Arthur, Ian Kelly, Daniel Lavoie, Alexandre Désilets, Chloé Lacasse et Antoine Gratton. Ils reprenaient les grandes chansons de Serge Fiori. J’y suis restée un court moment mais c’était magnifique ! C’est un spectacle que j’irais voir fort probablement en salle si l’occasion se présentait.

Vers 22 h, je suis allée voir la prestation de Félix Dyotte, qui fait partie de mes coups de coeur musicaux de 2015. Il présentait ses chansons sur la scène Sirius XM. Bien que j’adore écouter ses chansons, je n’ai pas été conquise sur scène. D’abord, le son était vraiment mauvais. On entendait à peine la “back-vocal”, surtout dans le duo Avalanches (chanson que j’adore et qui a été gâché par le son inaudible). Et un micro “feedait” à plusieurs reprises. Je ne suis pas restée jusqu’à la fin, car j’étais déçue par le résultat.

Coups de coeur pour la musique d’ici en 2015

Depuis le 1er janvier, j’ai analysé mes acquisitions musicales de 2015. Je me suis vite rendue compte que je m’étais surtout procuré des albums d’artistes québécois. Je pense que l’année 2015 nous a offert d’excellents disques, autant du côté d’artistes connus que du côté des nouveaux visages. Au total, 32 albums, 4 mini-albums et des dizaines de chansons se sont retrouvés dans ma bibliothèque musicale. Alors que je présentais le 3 janvier dernier les chansons que j’ai le plus écoutées en 2015 , voici mon bilan mensuel de mes acquisitions. J’y indique également mes coups de coeur !

JANVIER
C’était le début de la dernière saison de la série télévisée musicale GLEE. Je me suis procurée plusieurs chansons de cette ultime saison. De gros coups de cœur dont l’épisode mettant à l’honneur les chansons des albums Little Jagged Pill d’Alanis Morissette et Tapestry de Carole King.

C’est aussi le mois de la sortie du très attendu premier album de deux artistes à surveiller. La première, Meghan Trainor (Title) et la seconde, Sophie Pelletier (Le désert, la tempête). Deux coups de cœur instantanés. Deux styles musicaux différents.

Il y a aussi eu la sortie de l’album Celloverse du duo de violoncellistes 2Cellos. C’était l’album que j’attendais le plus en ce début d’année ! Je ne l’ai pas écouté autant que j’appréhendais, mais le résultat est très bien.

FÉVRIER
Le groupe les BB célébrait son 25e anniversaire avec un album sur lequel ils interprétaient leur succès avec d’autres artistes, dont Valérie Carpentier, Les Denis Drolet, Véronic DiCaire et Damien Robitaille. Une belle façon de redécouvrir les succès du groupe.

C’était aussi le mois où a rendu hommage aux chansons d’Yvon Deschamps avec un album (Deschampsons). Le résultat est très bien et j’ai pu découvrir les chansons de ce grand humoriste.

C’est aussi la sortie d’un nouvel opus de Marie-Pierre Arthur (Si l’aurore) et du premier album de Sarah Bourdon (Mouvement) Elle a même eu droit à une série d’articles dans La Presse, portant sur la préparation de cet album. Elle fait partie de mes coups de cœur 2015 et dans les artistes à surveiller, selon moi, dans les prochaines années !

MARS
Gros mois avec l’achat des nouveaux albums de Kelly Clarkson (Piece by Piece), Ariane Moffatt (22h22), Maxime McGraw (Changer d’air) et Tremblay (Porcelaine). Mais c’est surtout le nouvel album de domlebo (Bricolages) qui m’a le plus charmé. Un album magnifique avec des textes fabuleux.

C’est aussi la sortie de la chanson Ils marchent écrite par Gaële en réaction aux attentats de Charlie Hebdo en janvier. Dans la vidéo, on peut voir tous les artistes qui ont collaborés à cet hymne à la liberté d’expression. Ingrid St-Pierre, Antoine Gratton, Amylie, Jérôme Charlebois, Alexandre Désilets, Marie-Annick Lépine, Catherine Durand et plusieurs autres ont chanté les mots de Gaële. Coup de cœur instantané pour cette chanson !

AVRIL
Plus relax côté achats. J’ai acheté 2 albums. D’abord, celui d’une ex-candidate à The Voice aux États-Unis : Michelle Chamuel et son album Face the Fire. Un excellent album que j’ai découvert à petite dose.

Et il y a eu le nouvel album d’Anique Granger (Aimer comme une émeute). J’aime beaucoup son style, sa musique. C’est un de mes albums préférés de 2015.

MAI
Pour moi, le mois de mai a été synonyme de découvertes. D’abord, Félix Dyotte avec son album éponyme. Coup de coeur instantané. Puis, le duo français MINOU avec leur mini-album Besoin d’un renouveau brutal. Ensuite, j’ai acheté l’album Vieux cahier troué de Soul & Sister et le mini-album Le Breaker de Sara Dufour.

Plus tard, le trio Les Bouches Bées a lancé un premier album intitulé Au fil des avenues. Un très bel album qui fait de ce trio féminin un groupe à surveiller dans les prochaines années !

Au courant du mois, j’ai aussi acheté l’album hommage à Renée Martel et la bande sonore du film Pitch Perfect 2.

JUIN
J’étais curieuse d’entendre l’album solo en anglais du chanteur de Les Trois Accords qui prenait le nom d’artiste Simon I. Le style musical ne s’éloignait pas trop de celui de son groupe. Le résultat est excellent. Un autre album que j’ai écouté en boucle.

C’est aussi le mois où j’ai finalement acheté le dernier de MIKA (No Place In Heaven). J’ai beaucoup moins accroché que ces précédents.

Le mois de juin a aussi le mois parfait pour encourager le groupe rock qui risque de faire jaser dans les prochaines années, Cherry Chérie avec J’entends la bête. C’est ma plus belle découverte dans les groupes d’ici en 2015.

JUILLET
J’ai découvert le EP d’Alexe Gaudreault, qui a réussi à devenir la première artiste indépendante en 15 ans à se hisser à la première position du top 100 BDS, grâce à sa chanson Placebo. Elle travaille actuellement à son premier album. J’ai hâte d’entendre ça !

AOUT
J’ai découvert le EP d’Alessia Cara (qui a lancé un premier album depuis) et le premier album du candidat à La Voix 2014, Rémi Chassé (Debout dans l’ombre). Pour ce dernier, je n’avais pas accroché à la première écoute, mais plus je l’écoute, plus j’aime le résultat.

Toutefois, c’est l’album de Cœur de Pirate (Roses) qui a monopolisé mon IPod. L’album bilingue est superbe et démontre une belle évolution de la chanteuse, tout en gardant son style bien présent.

SEPTEMBRE
Deux chanteuses connues grâce à des compétitions musicales télévisées ont sorti leur premier album. D’abord, Joannie Benoit de la dernière cuvée de Star Académie a présenté son Pot Mason. Puis, Renée Wilkin (La Voix 2014) a présenté son album L’Amour, La Guerre. Un album excellent du début à la fin qui met bien en valeur sa voix soul.

OCTOBRE
Seul le nouvel album de Les sœurs Boulay (4488 de l’Amour) s’est rajouté dans ma bibliothèque musicale. Un très bel album qui accompagnait parfaitement ce mois automnal.

NOVEMBRE
Un gros mois. Idéal pour lancer des albums, juste avant la période des Fêtes. J’ai eu un gros coup de cœur (comme des millions d’autres) pour le très attendu nouvel album d’Adele (25). Un album qui accompagnait parfaitement la mélancolie du mois de novembre.

Par contre, j’ai aussi vécu une déception en écoutant le nouvel album d’un de mes groupes favoris, Les Respectables (Les Respectables). Le groupe qui célèbre ses 25 ans de carrière ne m’a pas accroché comme à l’habitude avec cet album.  Auparavant, lorsqu’ils sortaient un nouvel album, je l’écoutais en boucle. Ce qui n’est pas le cas avec celui-ci.

On a aussi eu droit à un nouvel album hommage à Félix Leclerc sur lequel des artistes d’aujourd’hui, comme Sally Folk, Pascal Dufour, Bobby Bazini et The Lost Fingers, reprennent en duo avec le chansonnier ces grands succès. Le résultat est surprenant pour certaines pistes, et discutables pour d’autres.

C’était aussi la sortie des albums hommages à Diane Dufresne (Intemporelle Diane Dufresne) et à Pagliaro (Pag revisité). J’avoue avoir été étonnée que ces deux artistes acceptent la production d’albums hommages. Toutefois, le résultat est très bien.

DÉCEMBRE
Aucun achat mais je découvre la merveilleuse liste de Noël de Poulet Neige que j’ai reçu le 25 décembre. De belles découvertes en perspective !