Mes découvertes de Mars

Il a été long. J’ai passé la moitié du mois malade. Je suis donc très heureuse que le mois de mars soit chose du passé. Par contre, comme j’ai été malade et que j’ai dû prendre congé quelques jours de suite, j’en ai profité pour faire quelques découvertes.

True Detective

J’avais acheté le coffret de la première saison il y a un certain temps. Je ne l’avais pas encore écouté, malgré les bons commentaires que j’avais lu sur cette série télévisée sortie en 2014. C’est maintenant chose faite. Je suis encore bouleversée par l’histoire ; la trame. J’aime beaucoup voir Matthew McConaughey dans ce type de rôle, plus dramatique, plus sombre. Et que dire de la performance de Woody Harrelson qui est sérieusement épatante. L’histoire est prenante : elle nous amène dans une enquête sur un présumé meurtrier en série. Alors qu’il pense l’avoir trouvé, les deux détectives (McConaughey et Harrelson) passent à autre chose. Jusqu’à ce qu’ils se fassent interroger pour un crime semblable, et ce des années plus tard. Ils décident, bien malgré eux, de se remettre à la recherche du tueur. La série est captivante du début à la fin. J’avoue avoir mis les sous-titres pour être sûre de bien comprendre tout ce qui se disait. Je comprends l’anglais, mais parfois, avec certains accents, j’ai de la misère.  Le scénario, la réalisation, les images, la musique, tout est beau. Je n’hésiterai pas à réécouter cette série. Cette première saison met aussi en vedette l’excellente Michelle Monaghan, ainsi que Michael Potts, Tory Kittles et Kevin Dunn.

Je n’ai pas vu la deuxième saison, sortie en 2015, et dans laquelle on retrouve Colin Farrell, Vince Vaughn, Rachel McAdams, Kelly Reilly et Taylor Kitsch. Selon ce que j’ai lu, l’accueil a été moins enthousiaste. Mais je me fis rarement aux critiques. Je préfère me faire une idée par moi-même. Des fois, mon appréciation va complètement à l’opposé. Et une troisième saison est toujours dans les projets de la chaîne HBO. À suivre…

2Cellos et l’album Score

Je me rappelerai toujours de la journée que je les ai découvert. Le duo de violoncellistes accompagnait nul autre que le grand Elton John, qui offrait un spectacle sur les Plaines d’Abraham dans le cadre du Festival d’été de Québec (FEQ). C’était en 2011. Il y a six ans déjà.

Enfin… Depuis, je suis une fan de ce duo de violoncellistes. Ils sont beaux, ils sont charismastiques, ils sont épatants et ils sont talentueux ! Les nombreuses vidéos que 2Cellos partage sont autant des interprétations d’oeuvres classiques (Beethoven, Rossini, Bach, Vivaldi) que populaires (AC/DC, Michael Jackson, U2 ou Coldplay).

Leur nouvel opus présente des oeuvres tirées de films et de séries télévisées. Le duo est accompagné par le London Symphony Orchestra. En écoutant cet album, je me suis dit que le duo y faisait ce que j’aurais aimé faire quand je jouais moi-même du violoncelle. Jouer les mélodies principales des grandes oeuvres cinématographiques. Par exemple, le thème de Schindler’s List, qui est souvent interprété par un(e) violoniste. Ici, interprétée par le violoncelle, ça me donne encore plus de frissons. Ça me rappelle de très beaux souvenirs.

On peut aussi y entendre un medley de la série de l’heure Game of Thrones, la célèbre chanson My heart will go on du film Titanic, la pièce thème de Rain Man, ainsi que des pièces de Cinema Paradiso, The Godfather, Cbariots of Fire et plusieurs autres.

Voici le vidéoclip pour leur version de Now We Are Free tiré du film Gladiator. 

Dans mon jukebox

Pendant que l’hiver tirait à sa fin (il s’est terminé spectaculairement — toute une tempête nous a frappé), j’ai aussi acheté quelques chansons d’artistes d’ici que j’aime beaucoup et qui ont sorti (depuis) ou qui sortiront un album en 2017.

  • La dernière chicane du groupe La Chicane qui renaît pour l’été afin d’offrir une tournée célébrant les 20 ans du groupe. Comme je me plais à dire, ils le font “Juste pour voir le monde” au quatre coins de la province.
  • J’y vais de Valérie Lahaie. Je n’ai pas trop écouté son premier opus, mais j’ai tout de suite accroché sur premier extrait de son prochain album.
  • Au matin du lendemain de Vincent Vallières.
  • Reste de Simon Morin. Une chanson accrocheuse parfaite pour accompagner ce début de printemps.
  • Ma Voix interprétée par les quatres coachs de La Voix (Isabelle Boulay, Pierre Lapointe, Éric Lapointe et Marc Dupré). Cette chanson écrite par Catherine Major est captivante et superbe.

Je n’avais pas fait de bilan pour février, alors voici quelques chansons qui m’ont séduites et que je vous recommande :

  • Fou de l’auteure-compositeure-interprète Andréanne A Malette. J’aime toujours autant sa plume.
  • Quand tu danses de Valérie Daure. Une chanson qui défoule !
  • Loving Game de Peter Peter
  • Nouveau Sidobre de Barbagallo. Une belle découverte !
  • Aimons-nous du grand Yvon Deschamps reprise par La Bronze, Karim Ouellet et Ariane Moffatt. Magnifique !
  • Ne me quitte pas de Jacques Brel reprise par Wyclef Jean. C’est un incontournable de 2017 à mon avis. Je me tanne pas de l’écouter.

A bientôt !

Mes découvertes de janvier

Janvier est terminé. Voici mes coups de coeur littéraire, télévisuel et musical de ce premier mois.

Chanson douce de Leïla Slimani (Gallimard) 

C’est au Salon du Livre de Montréal qu eje me suis procurée ce roman gagnant du Prix Goncourt 2016. J’avais commencé la lecture à la fin novembre. Le début était assez dur. J’ai eu besoin de prendre une pause. J’ai finalement replongé dans l’histoire pendant les Fêtes. J’étais incapable de m’arrêter. Une écriture directe et accrocheuse.

Microphone (diffusé sur Télé-Québec / Produit par Zone3)

Cette émission a seulement 4 épisodes, mais j’en aurais pris beaucoup plus. Louis-Jean Cormier et ses musiciens (Alex McMahon, Mathieu Désy et Marc-André Larocque) reçoivent leurs collègues et leurs proposent des réarrangements de certaines de leurs chansons. Ainsi, on découvre des chansons avec une nouvelle couleur, une autre vision. Le tout est ensuite présenté, dans une ambiance très chaleureuse, devant public. J’ai eu un coup de coeur instantané dès la première émission avec Fanny Bloom, Patrice Michaud et Daniel Lavoie. Et j’ai beaucoup ri dans l’épisode avec Vincent Vallières, dans lequel ce dernier donne la frousse à l’hôte (Louis-Jean Cormier) en commentant les arrangements proposés pour la chanson L’amour c’est pas pour les peureux. Autre segment très intéressant : le partage des coups de coeur récents des invités. Les autres artistes à avoir participer à ce projet : Marie-Pierre Arthur, Fred Fortin, Marjo, Yann Perreau, Alex Nevksy, Diane Tell, Dumas, Laurence Jalbert et Karim Ouellet. Les quatre épisodes sont disponibles en webdiffusion.

Popdejam Artistes variés

Cet album est une compilation des meilleurs moments de l’émission Pop de Jam qui était diffusée sur les ondes de MusiquePlus. La maison de disque Simone Records est derrière ce projet. On y retrouve de superbes reprises de chansons de France D’Amour (Animal par Stéphanie Lapointe), de Mitsou (Les Chinois par Claude Bégin), de Jean-Pierre Ferland (Le chat du café des artistes par Philippe Brach), de Laurence Jalbert (Corridor par Antoine Corriveau), de Martine St-Clair (Ce soir l’amour est dans tes yeux par Geoffroy), de Joe Bocan (Repartir à zéro par Peter Henry Phillips), de Luc de Larochelière (Si fragile par Karim Ouellet) et de Pierre Flynn (Sur la route par Philippe B). C’est une compilation originale et qui revisite merveilleusement bien ces chansons. On peut revoir les premiers épisodes ici!

Les chansons de janvier

  • L’itinérant  de Samian – Il a décidé de lancer une nouvelle chanson à tous les mois et de les offrir gratuitement. C’est à son père qu’il a dédié ce premier extrait de son prochain album Le Messager. Une chanson magnifique qui décrit la réalité de l’itinérance.
  • I give you power de Arcade Fire ft Mavis Staples – Le groupe montréalais a décidé de lancé cette nouvelle chanson la journée même où le nouveau Président des États-Unis entrait en fonction officiellement. Un message clair destiné à l’homme qui a chamboulé le monde en se faisant élire à l’automne dernier.
  • Bad Luck de Vincent Vallières – C’est le premier extrait de son prochain album qui sortira en mars prochain.
  • Dangerous de The XX – C’est un extrait tiré de leur troisième album I see you sorti le 13 janvier dernier.
  • À l’envers de Sophie Pelletier – J’avais beaucoup aimé son premier album. Et voilà qu’elle annonce la sortie d’un nouvel opus pour avril. Et cette chanson en est le premier extrait. J’aime beaucoup !

ADISQ 2016: Les nominations sont dévoilées

Le Gala de l’ADISQ aura lieu le 30 octobre prochain à la salle Wilfrid-Pelletier (à la Place des Arts) et c’est Louis-José Houde qui en assurera l’animation pour une 11e édition. C’est hier, le 14 septembre, que le dévoilement des nominations a eu lieu. Je viens d’y jeter un coup d’oeil.

Plus tôt aujourd’hui, j’avais lu le billet de la chroniqueuse musicale de La Presse, Émilie Côté. Elle mentionnait que trois des chansons nommées dans la catégorie Chanson de l’année avaient été nommées l’an dernier. Elle a obtenu des explications de l’ADISQ; tant qu’une chanson demeure au sommet des palmarès et qu’elle n’a pas gagné le prix, elle peut être nommée… Ainsi, Rien à faire de Marie-Pierre Arthur, Oublie-moi (Carry On) de Coeur de Pirate et Si tu reviens de Louis-Jean Cormier sont pour une deuxième année consécutive nommées. L’explication est louable. Mais, j’ai l’impression que ça illustre bien une réalité des artistes francophones qui ont de la difficulté à retrouver leur chanson dans les ondes radios. Ce sont trois artistes que j’aime beaucoup, leurs albums font partis de mes coups de coeur, mais n’y a-t-il pas d’autres artistes qui auraient pu y être ? D’ailleurs, dans son billet, la chroniqueuse rappelle les nommés de 2015. Ariane Moffatt (Miami) et Jean Leloup (Voyageur) sont nommés cette année encore, mais avec de nouvelles chansons. La moitié des artistes dans cette catégorie y était l’an dernier. Je suis toutefois heureuse de voir Philippe Brach (Chrystel) et Pierre Flynn (Le dernier homme) nommés dans cette catégorie. Le duo 2Frères (Nous autres), Marc Dupré (Ton départ) et Yann Perreau (J’aime les oiseaux) complètent la liste. C’est le public qui votera pour la chanson de l’année le soir de la cérémonie télévisée.

ÉVÉNEMENTS HORS MONTRÉAL
En regardant les nominations dans la catégorie Événement de l’année, je constate qu’il semble être difficile d’être un événement d’envergure hors Montréal et se retrouver dans cette liste. Et si je me fis aux archives, que j’ai remontée jusqu’à 2011, c’est une tendance d’avoir un seul événement qui ne se déroule pas majoritairement dans la métropole dans les nommés. Cette année, le Festival de musique émergente de l’Abitibi-Témiscamingue se retrouve nommé au côté du Coup de coeur Francophone, les FrancoFolies de Montréal, le Festival International de Jazz de Montréal et Montréal en Lumières.

DÉCOUVERTES MUSICALES
L’une de mes catégories favorites de ce gala, c’est la Révélation de l’année. Cette année, je suis impressionnée d’y voir Charles-Richard Hamelin, un excellent pianiste classique. Il y a aussi la fabuleuse Safia Nolin qui, selon moi, remportera ce trophée. Les autres nommés : 2Frères, Rémi Chassé et Erik West-Millette. Je ne connais pas ce dernier, mais je vais m’empresser à le découvrir, d’autant plus que j’ai vu son nom apparaître à plusieurs reprises dans les  nominations.

L’autre gagnant que j’ai hâte de découvrir, c’est celui de l’Album de l’année – Choix de la critique. Cette année, ce sont 5 excellents artistes qui se trouvent nommés dans cette catégorie. On y retrouve Philippe Brach (Portraits de famine), Fred Fortin (Ultramarr), Koriass (Love Suprême), Safia Nolin (Limoilou) et Erik West-Millette (West Trainz).

LELOUP vs LELOUP
Jean Leloup se retrouve en compétition contre lui-même dans quelques catégories pour ses spectacles Jean Leloup et son orchestre en concert à Paradis City et Le fantôme de Paradis City. D’abord dans la catégorie Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-Interprète où il se retrouve avec Louis-Jean Cormier (Les grandes artères), Pierre Flynn (Sur la terre) et Marie-Mai (Marie-Mai en résidence). Et puis, dans Concepteur d’éclairage de l’année, Jean-François Couture, qui a conçu les éclairages pour les deux versions du spectacle de Leloup, se retrouve nommé contre lui-même, ainsi que Félix Desrochers (Patrick Watson), Maxine Drury (Coeur de Pirate) et Mathieu Roy (Koriass). Finalement, dans Metteur en scène de l’année, Jean Leloup est nommé pour ses deux spectacles en compagnie de Nico Archambault (Roses – Coeur de Pirate), Yann Perreau (Piaf a 100 ans. Vive la môme ! – Artistes variés) et Benoit Poupart et Félix Desrochers (Love songs for robots – Patrick Watson).

NOMINATIONS
Voici quelques-unes des autres catégories. Vous pouvez voir la liste complète des nominations sur le site de Palmarès ADISQ. 

Auteur-compositeur de l’année
Bernard Adamus
Philippe Brach
Fred Fortin (prédiction)
Koriass
Sarah Toussaint-Léveillée (mon choix)

Album de l’année – Folk
Sept jours en mai – Artistes variés
Ma route – Laurence Jalbert
4488 de l’amour – Les soeurs Boulay (mon choix)
Limoilou – Safia Nolin (prédiction)
Les nouveaux horizons – Richard Séguin

Album de l’année – Pop
Nous autres – 2Frères
Les femmes comme des montagnes – Philémon Cimon
XO – Laurence Nerbonne
Trente – Karim Ouellet (mon choix + prédiction)
Le fantastique des astres – Yann Perreau

Album de l’année – Rock
Bodh’Aktan – Bodh’Aktan
Debout dans l’ombre – Rémi Chassé (mon choix)
Ultramarr – Fred Fortin (prédiction)
Octobre – Les Cowboys Fringants
Joie d’être gai – Les Trois Accords

Album de l’année – Country
Du côté bleu du ciel – Véronique Labbé
Au fil des avenues – Les Bouches Bées (mon choix)
Réflexion – Les Jumelles Barabé
Épouvantails – Les Revenants
Nous – Renée Martel & Patrick Norman (prédiction)

Album de l’année – Hip Hop
Brown – Brown
Message texte à Nelligan – D Track
Love Suprême – Koriass (mon choix + prédiction)
Océan – Manu Militari
Argent Légal – Rednext Level

Album de l’année – Adulte contemporain
Volcano – Jason Bajada
Céleste – Céleste Lévis
La maison du monde – Catherine Major
Tokyo – Ingrid St-Pierre (prédiction)
L’amour, la guerre – Renée Wilkin (mon choix)

Album de l’année – Alternatif
Sorel Soviet So What – Bernard Adamus
Île Jésus – Bernhari (mon choix)
Portraits de famine – Philippe Brach (prédiction)
Coma – Les Goules
Touche-moi pas là – Les Hôtesses d’Hilaire

Réalisateur de disque de l’année
Amylie Boisclair pour Les éclats d’Amylie
Emmanuel Dubois & Philippe Brault pour Love Suprême de Koriass (mon choix)
W. Spicer, N. Basque & M. Woodley pour Waltzed in from the rumbling de Plants and Animals
Eric Villeneuve pour Sorel Soviet So What de Bernard Adamus
Erik West-Millette pour West Trainz d’Erik West-Millette (prédiction)

Arrangeur de l’année
Bernard Adamus & Eric Villeneuve pour Sorel Soviet So What
Jacques Kuba Séguin pour Litania Projekt avec le Quatuor Bozzini
Misc pour Misc
W. Spicer, N. Basque & M. Woodley pour Waltzed in from the rumbling
Erik West-Millette, Olaf Gundel & Martine H Crispo pour West Trainz

Pochette d’album de l’année
Mathieu Jacques pour Comme si nous étions déjà libres de Organ Wood
Rachel Lecompte & Gabriel Lefebvre pour Limoiloui de Safia Nolin
Samuel Murdock pour Coma de Les Goules
Stéphane Poirier pour Love Suprême de Koriass
Pier-Philippe Rioux pour Portraits de famine de Philippe Brach

VOTE DU PUBLIC
Il est présentement possible de voter pour le Groupe ou duo de l’année (2Frères, Galaxie, Les Cowboys Fringants, Les soeurs Boulay ou Les Trois Accords), l’Interprète féminine de l’année (Marie-Pierre Arthur, Laurence Jalbert, Marie-Mai, Safia Nolin ou Ingrid St-Pierre) et l’Interprète masculin de l’année (Louis-Jean Cormier, Marc Dupré, Pierre Lapointe, Jean Leloup ou Fred Pellerin).

L’ADISQ 2016, c’est 274 nominations qui comprennent 116 artistes et 89 artisans et professionnels de l’industrie de la musique et de l’humour. Encore une fois cette année, les prix seront remis durant trois cérémonies disctinctes. Outre le grand événement du dimanche soir, le Gala de l’Industrie, animé par Claudine Prévost, aura lieu le 27 octobre à 17h, puis à 20h, en direct du Metropolis, Sébastien Diaz animera le Premier Gala de l’ADISQ. Rendez-vous à la fin octobre pour le dévoilement des gagnants !