Mes découvertes de Mars

Il a été long. J’ai passé la moitié du mois malade. Je suis donc très heureuse que le mois de mars soit chose du passé. Par contre, comme j’ai été malade et que j’ai dû prendre congé quelques jours de suite, j’en ai profité pour faire quelques découvertes.

True Detective

J’avais acheté le coffret de la première saison il y a un certain temps. Je ne l’avais pas encore écouté, malgré les bons commentaires que j’avais lu sur cette série télévisée sortie en 2014. C’est maintenant chose faite. Je suis encore bouleversée par l’histoire ; la trame. J’aime beaucoup voir Matthew McConaughey dans ce type de rôle, plus dramatique, plus sombre. Et que dire de la performance de Woody Harrelson qui est sérieusement épatante. L’histoire est prenante : elle nous amène dans une enquête sur un présumé meurtrier en série. Alors qu’il pense l’avoir trouvé, les deux détectives (McConaughey et Harrelson) passent à autre chose. Jusqu’à ce qu’ils se fassent interroger pour un crime semblable, et ce des années plus tard. Ils décident, bien malgré eux, de se remettre à la recherche du tueur. La série est captivante du début à la fin. J’avoue avoir mis les sous-titres pour être sûre de bien comprendre tout ce qui se disait. Je comprends l’anglais, mais parfois, avec certains accents, j’ai de la misère.  Le scénario, la réalisation, les images, la musique, tout est beau. Je n’hésiterai pas à réécouter cette série. Cette première saison met aussi en vedette l’excellente Michelle Monaghan, ainsi que Michael Potts, Tory Kittles et Kevin Dunn.

Je n’ai pas vu la deuxième saison, sortie en 2015, et dans laquelle on retrouve Colin Farrell, Vince Vaughn, Rachel McAdams, Kelly Reilly et Taylor Kitsch. Selon ce que j’ai lu, l’accueil a été moins enthousiaste. Mais je me fis rarement aux critiques. Je préfère me faire une idée par moi-même. Des fois, mon appréciation va complètement à l’opposé. Et une troisième saison est toujours dans les projets de la chaîne HBO. À suivre…

2Cellos et l’album Score

Je me rappelerai toujours de la journée que je les ai découvert. Le duo de violoncellistes accompagnait nul autre que le grand Elton John, qui offrait un spectacle sur les Plaines d’Abraham dans le cadre du Festival d’été de Québec (FEQ). C’était en 2011. Il y a six ans déjà.

Enfin… Depuis, je suis une fan de ce duo de violoncellistes. Ils sont beaux, ils sont charismastiques, ils sont épatants et ils sont talentueux ! Les nombreuses vidéos que 2Cellos partage sont autant des interprétations d’oeuvres classiques (Beethoven, Rossini, Bach, Vivaldi) que populaires (AC/DC, Michael Jackson, U2 ou Coldplay).

Leur nouvel opus présente des oeuvres tirées de films et de séries télévisées. Le duo est accompagné par le London Symphony Orchestra. En écoutant cet album, je me suis dit que le duo y faisait ce que j’aurais aimé faire quand je jouais moi-même du violoncelle. Jouer les mélodies principales des grandes oeuvres cinématographiques. Par exemple, le thème de Schindler’s List, qui est souvent interprété par un(e) violoniste. Ici, interprétée par le violoncelle, ça me donne encore plus de frissons. Ça me rappelle de très beaux souvenirs.

On peut aussi y entendre un medley de la série de l’heure Game of Thrones, la célèbre chanson My heart will go on du film Titanic, la pièce thème de Rain Man, ainsi que des pièces de Cinema Paradiso, The Godfather, Cbariots of Fire et plusieurs autres.

Voici le vidéoclip pour leur version de Now We Are Free tiré du film Gladiator. 

Dans mon jukebox

Pendant que l’hiver tirait à sa fin (il s’est terminé spectaculairement — toute une tempête nous a frappé), j’ai aussi acheté quelques chansons d’artistes d’ici que j’aime beaucoup et qui ont sorti (depuis) ou qui sortiront un album en 2017.

  • La dernière chicane du groupe La Chicane qui renaît pour l’été afin d’offrir une tournée célébrant les 20 ans du groupe. Comme je me plais à dire, ils le font “Juste pour voir le monde” au quatre coins de la province.
  • J’y vais de Valérie Lahaie. Je n’ai pas trop écouté son premier opus, mais j’ai tout de suite accroché sur premier extrait de son prochain album.
  • Au matin du lendemain de Vincent Vallières.
  • Reste de Simon Morin. Une chanson accrocheuse parfaite pour accompagner ce début de printemps.
  • Ma Voix interprétée par les quatres coachs de La Voix (Isabelle Boulay, Pierre Lapointe, Éric Lapointe et Marc Dupré). Cette chanson écrite par Catherine Major est captivante et superbe.

Je n’avais pas fait de bilan pour février, alors voici quelques chansons qui m’ont séduites et que je vous recommande :

  • Fou de l’auteure-compositeure-interprète Andréanne A Malette. J’aime toujours autant sa plume.
  • Quand tu danses de Valérie Daure. Une chanson qui défoule !
  • Loving Game de Peter Peter
  • Nouveau Sidobre de Barbagallo. Une belle découverte !
  • Aimons-nous du grand Yvon Deschamps reprise par La Bronze, Karim Ouellet et Ariane Moffatt. Magnifique !
  • Ne me quitte pas de Jacques Brel reprise par Wyclef Jean. C’est un incontournable de 2017 à mon avis. Je me tanne pas de l’écouter.

A bientôt !

Advertisements

L’envoûtante Rosie Valland

Ça s’est décidé mardi soir dernier. Une de mes soeurs m’a proposé d’aller voir le dernier spectacle de la tournée de Rosie Valland. J’y ai vu une belle occasion de découvrir cette artiste sur scène et, par le fait même, de fêter le début de  ma semaine de vacances.

C’est à la Sala Rossa sur le boulevard Saint-Laurent que l’auteure-compositeure-interprète a présenté ce spectacle qui clôt une tournée de plus de 60 spectacles qui l’a menée un peu partout au Québec, en France et en Belgique.

La chanteuse et ses deux musiciens, Jean-Philippe et Frédéric Levac, étaient installés au centre de la salle. Tout autour, les spectateurs étaient assis ou debout. La chanteuse a expliqué en début de spectacle qu’elle a voulu recréer l’ambiance qui règne lorsqu’elle “jam” avec ses musiciens chez elle. Une mise en scène très intimiste où on a l’impression d’avoir accès à un moment privilégié. Le trio a été rejoint pour quelques chansons par Jesse Mac Cormack, un musicien qui a beaucoup inspiré la chanteuse.

Rosie Valland a une voix qui nous accroche et qui nous fait vibrer. Elle a quelque chose qui vient nous arracher les tripes par moment. Elle a une voix qui captive autant sur disque qu’en “live”. Le spectacle n’a duré qu’une heure, on en aurait pris plus sans hésiter. J’avais entendu son album par bride. Là, j’ai pu entendre une bonne partie de celui-ci. J’ai eu un gros coup de coeur pour sa chanson Olympe qui est inspirée de Olympe de Gouges, considérée comme la première féministe française. J’ai beaucoup aimé St-Denis et sa courte chanson Sinon également.

La suite

C’est en Europe qu’elle va aller enregistrer son prochain album. Elle ne sait pas encore vers où elle ira ; qu’elle a le goût, comme artiste, d’explorer divers sons, de ne pas rester ancrée dans un style musical.

En attendant

On réécoute son excellent premier album Partir Avant, on découvre sa courte chanson Sinon (disponible en téléchargement gratuit), on écoute cette prestation enregistrée dans le cadre de l’émission BRBR présentée sur TFO et on regarde ses vidéoclips sur sa chaîne YouTube.

www.rosievalland.com
Facebook
Bandcamp
YouTube

11e GAMIQ – Nominations

La liste des nominations de la 11e édition du Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ) a été dévoilée le 27 septembre dernier. Intéressant d’y retrouver plusieurs artistes qui sont également nommés à l’ADISQ. Koriass, Sarah Toussaint-Léveillée, Brown, Safia Nolin, Laurence Nerbonne, Philémon Cimon, Les Goules, Jason Bajada, Les Revenants, Tomas Jensen, Les Hôtesses d’Hilaire, Bernhari, Half Moon Run, Nicolas Pellerin & les Grands Hurleurs, Musique à Bouche et Misc se retrouvent nommés dans les deux galas.

Dans la catégorie Révélation de l’année, trois des cinq nommés ne m’étaient pas familiers. J’ai décidé de les découvrir.

Ariane Zita : Il y a quelque chose de très apaisant dans sa voix et dans sa musique. C’est un album qui va se retrouver dans ma liste d’écoute automnale. Elle est aussi nommée dans la catégorie de l’Album pop de l’année pour Oui mais non.

Laura Sauvage : Elle est aussi nommée pour l’Album rock de l’année avec Extraordinormal et pour le EP Rock de l’année avec Americana Submarine. Sa musique est rock mais avec un petit côté folk par moment. J’aime beaucoup la sonorité de son album. Elle va aussi se retrouver dans ma liste d’écoute automnale.

Bermudes: Avec leur mini-album Filles allégoriques, le groupe est nommé aussi dans la catégorie EP Rock de l’année. C’est un rock mordant, mais pas trop. J’aime beaucoup ce que j’entends.

Les deux autres nommés dans cette catégorie : Laurence Nerbonne et Paupière.

Les nominations sont…
Voici quelques-unes des catégories du gala. La liste complète se trouve sur le site Projet Papineau.

Album pop de l’année : 
* Ariane Zita – Oui mais non
Jason Bajada – Volcano
* Laurence Nerbonne – XO
* Pépé et sa guitare – Tout l’monde veut jouer avec Pépé
* Rosie Valland – Partir avant

Album rap de l’année:
* Arthur Comeau – Prospare
* Brown – Brown
* Koriass – Love Suprême
* Dead Obies – Gesamtkunstwerk
* Toast Dawg – Brazivilain Vol. II

Prix du public :
* Dead Obies
* Les Goules
* Augustine
* Chantal Archambault
* Crabe
* Friends of all the world
* Pépé et sa guitare
* RBV
* Sarah Toussaint-Léveillée
* Whisky Legs

Spectacle de l’année :
* Alexandre Désilets
* Dead Obies
* La Bronze
* Les Goules
* Les Hôtesses d’Hilaire

Auteur-compositeur de l’année :
* Marie-Ève Roy
* Mathieu Bérubé
* Philémon Cimon
* Rosie Valland
* Safia Nolin

La remise des prix Lucien
C’est le 27 novembre prochain au Lion d’Or que les gagnants seront dévoilés. Il est possible de se procurer des billets pour y assister. C’est le duo Sexe Illégal qui animera cette soirée et deux membres du groupe Brown assureront l’animation musicale (Toast Dawg et Snail Kid).

Du côté des performances musicales : Ariane Zita, Le Couleur, La Bronze, Laura Sauvage, Krief, O Linea, Simon Kingsbury, Les Indiens, Never More Than Less ainsi que UUBBUURRUU monteront sur scène.

En attendant ce rendez-vous de la scène musicale indépendante, le public est invité à voter pour le 2e tour dans les catégories du Spectacle de l’année, Artiste de l’année, Révélation de l’année, Vidéoclip de l’année, Couverture de  (pochette d’album), Festival de l’année, Média de l’année, Salle de spectacle de l’année et évidemment, le Prix du public. Le vote du public vaut pour 50% dans les 8 premières catégories ci-haut nommées. L’autre 50% sera le vote du jury.

Début d’automne country

J’ai réellement découvert la musique country il y a plus de quinze ans lorsque je zappais entre les postes TV. J’avais aboutis sur la chaîne Country Music Television (CMT) et j’avais regardé un vidéoclip, puis deux, etc. J’ai eu un coup de cœur pour ce style musical qui n’avait pas coutume de jouer dans notre maison. J’avais pogné quelque chose, comme on dit. Depuis, j’aime ça écouter la musique country de temps en temps.

Cette envie d’en écouter refait surface en septembre, avec l’automne, les pommes et le Festival Western de St-Tite. Et ça tombe bien cette année parce que c’était la sortie des albums de deux artistes que j’aime beaucoup : Cindy Bédard et Sara Dufour.

Cœur sédentaire – Cindy Bédard (Audiogram, 2016)

photo-cindy-bedardElle a lancé Kapibouska, le premier extrait en mai dernier. Une chanson accrocheuse, dynamique qui a rapidement trouvé sa place dans mes chansons préférées de l’été. J’avais hâte d’entendre le reste de l’album. Puis, je me suis procuré Amour polaroid lors de la sortie de l’album. Encore une fois, j’ai accroché. Je me suis décidée aujourd’hui à acheter l’album complet.

Coup de cœur instantané pour Corde à linge. Les chansons qui m’ont interpellées à la première écoute : la chanson titre Cœur sédentaire, Trop tard (co-écrite avec Eloi Painchaud), Poêle à bois et J’m’en va r’viendre (co-écrite avec Stephen Faulkner). Des chansons qui sont magnifiques et qui risquent de jouer très souvent dans mes oreilles. Cet album se retrouve dans les meilleurs albums que je me suis procuré jusqu’à date en 2016 !

Il y a deux ans, elle avait lancé son premier album Fille du vent. Elle est, par ailleurs, nommée dans deux catégories au Gala country : Interprète féminine de l’année et Spectacle de l’année. À mon avis, Cindy Bédard est une artiste qui fait du bien à écouter et qui donne envie d’écouter plus de country !

Dépanneur Pierrette – Sara Dufour (L-A be – Let artists be, 2016)

saradufour-depanneurpierretteElle a été découverte du grand public en participant à La Voix et j’avoue que j’aurais voulu la voir aller plus loin dans cette aventure. J’avais acheté son EP Le Breaker l’an dernier. Et là, je viens d’acheter son premier album intitulé Dépanneur Pierrette.

Sara Dufour fait partie de la nouvelle ère de la musique folk-country. Sa biographie sur son site web indique que son album nous entraîne «dans ses aventures parsemées d’humour et de spontanéité». Après une écoute, c’est tout vrai ! J’avais déjà entendu Dans l’sens contraire qui est aussi sur son EP. Une chanson dynamique. Puis, j’ai découvert Johnny qui reflète bien l’énergie de la chanteuse. On retrouve particulièrement son côté humoristique dans Teepee, Gun à patate et Chez nous c’est Ski-Doo. La chanson La toune en Do est tout simplement magnifique. Un gros coup de cœur ! Je trouve que l’harmonica est un bel atout dans les arrangements. J’adore le banjo dans Phil qui nous met rapidement dans l’ambiance de l’histoire racontée.

 

Cette artiste est une superbe découverte qui vaut le détour ! Son album est aussi dans mon top de l’année 2016 (jusqu’à présent).  Mon automne sera country !

La bête rétro-trash-bonbon qui rock

Pochette de l'album

Pochette de l’album

Le premier album du groupe Cherry Chérie est complètement rock’n’roll. Et cette sonorité manquait cruellement dans notre paysage musical québécois depuis plusieurs années. Le groupe nous plonge dans une ambiance sonore  ‘vintage’ avec ses arrangements rock. Juste en écoutant le premier extrait radio, J’entends la bête, on s’imaginait que l’opus complet allait être de la bombe ! Et on n’est pas déçu. En-tout-cas, moi je ne le suis pas !

« Même si mon bolide prend l’eau ; J’mets pas ma tête dans un étau » – extrait des paroles de la chanson Je fais ce qu’il me plaît

La chanson Je fais ce qu’il me plait est l’un de mes coups de cœur assuré de l’album avec son rythme se référant au twist des années ’60. Il m’est impossible de ne pas danser en l’écoutant.

Et puis, il y a Dépose tes fusils, dans laquelle on retrouve une petite touche de rockabilly moderne. Dans la chanson Laura, plus tranquille, les arrangements avec le piano et le violon sont tout simplement hallucinants. La présence du saxophone sur Aussitôt dit Aussitôt fait amène le petit côté ‘big band’ (Ça me rappelle les big band de mon école secondaire… Ça me rend nostalgique cette chanson.) J’ai un autre gros coup de cœur pour cette chanson et je la verrais bien comme un prochain extrait radio.

« Tu t’cambrioles ouais bébé ; Quand tu sais que mon ombre est mon seul ami ; Tu tournes le dos à tes expériences ; Ta tête qui tourne dans tous les sens » – extrait des paroles de la chanson Aussitôt dit Aussitôt fait.

Le groupe décrit sa musique comme du retro-trash bonbon rock’n’roll. Je confirme qu’on retrouve tout ça sur cet album. C’est l’album par excellence pour s’offrir un été rock’n’roll que ce soit sur la terrasse, sur la plage ou en roadtrip !