Rock’n’roll, plaisir et décadence

Les FrancoFolies de Montréal sont belles et bien commencées ! Malgré mon horaire chargé avec l’organisation d’une fête de quartier pour la St-Jean-Baptiste, j’ai décidé cette année que j’allais prendre un peu de temps pour aller voir des spectacles aux FrancoFolies. C’est l’un de mes festival  musical préféré, moi qui est une fan finie de musique francophone. Dans les prochains jours, je vous ferai mon bilan de mes soirées toutes en musique. 

Vendredi dernier, le 10 juin, je suis allée faire un tour aux FrancoFolies pour voir le groupe que j’ai vu le plus souvent sur scène. Parce que je sais que je serai toujours contente d’aller les voir, car ils savent donner tout ce qu’ils ont au public venu les entendre. Je parle ici de Les Respectacles. Le groupe fêtera dans les prochaines semaines leur 25e anniversaire d’existence, et c’est sur la scène Ford aux Francos qu’ils ont lancé leur tournée estivale.

Pour ma part, leur dernier album ne m’avait pas impressionné plus qu’il le faut. Dans mon bilan 2015, j’écrivais ceci :

“Par contre, j’ai aussi vécu une déception en écoutant le nouvel album d’un de mes groupes favoris, Les Respectables (Les Respectables). Le groupe qui célèbre ses 25 ans de carrière ne m’a pas accroché comme à l’habitude avec cet album.  Auparavant, lorsqu’ils sortaient un nouvel album, je l’écoutais en boucle. Ce qui n’est pas le cas avec celui-ci.”

C’est donc avec une envie de redécouvrir le groupe qui m’a accompagné pendant mes années d’études au CÉGEP et à l’université, que j’ai été les voir sur scène dans le Quartier des Spectacles.

Le groupe a enchaîné succès après succès. C’est avec la chanson J’arrive tirée de leur album Quadrosonic. Il y a eu des petits problèmes de “feed” qui ont vite été corrigés. Le groupe a enchaîné avec On fait c’qu’on aime,  L’argent fait le bonheur, 18 ans, Cette fille et As-tu assez d’amour pour en donner ?

Sébastien, le chanteur, a ensuite pris un moment pour rendre hommage au grand Roger Tabra, décédé en mars dernier. Avec lui, Sébastien et Pascal (ex-membre du groupe) avaient écrit la magnifique chanson Plaisir. Une chanson qui est rarement offerte en spectacle par le groupe. Et c’est une de mes préférées de l’album $=bonheur sorti en 1999.

Et puis, le groupe est revenu avec des succès hautement rock’n’roll avec Ma vie à l’heure (La toune de l’ouest), Cambre tes hanches (le chanteur en a profité pour parcourir la foule présente), Amalgame, L’homme 7up (toujours avec la portion reggae rendant hommage aux Colocs) et finalement, pour clore cette heure qui a passé trop vite, la festive Holà Décadence.

Petite déception, le groupe n’a offert aucune chanson tirée des albums Le monde à l’envers (sorti en 2005) et Guacamole (sorti en 2010). Et j’ai trouvé, par moment, que les quatre gars manquaient de chimie entre eux… J’ai déjà vu un show plus chaleureux sur scène. Toutefois, j’ai été heureuse d’assister aux premières Francos avec le groupe de Jean-Sebastien (le guitariste qui s’est joint au groupe il y a maintenant 8 ans). Et aussi de voir le chanteur, Sébastien, jouer du clavier pour une rare fois.

Bref, j’ai adoré les revoir en show et j’en aurais certainement pris plus que 60 minutes ! Je vais certainement essayer de les revoir dès que j’en aurai l’occasion. En attendant, je risque de me remettre à écouter leur discographie complète !

Photo prise lors du spectacle "Fioritudes" présenté dans le cadre des FrancoFolies de Montréal le 10 juin 2016

Photo prise lors du spectacle Fioritudes présenté dans le cadre des FrancoFolies de Montréal le 10 juin 2016

Ensuite…

Après ce spectacle énergisant, je suis allée faire un tour vers la scène Bell, où était présenté le spectacle Fioritudes avec Marie-Pierre Arthur, Ian Kelly, Daniel Lavoie, Alexandre Désilets, Chloé Lacasse et Antoine Gratton. Ils reprenaient les grandes chansons de Serge Fiori. J’y suis restée un court moment mais c’était magnifique ! C’est un spectacle que j’irais voir fort probablement en salle si l’occasion se présentait.

Vers 22 h, je suis allée voir la prestation de Félix Dyotte, qui fait partie de mes coups de coeur musicaux de 2015. Il présentait ses chansons sur la scène Sirius XM. Bien que j’adore écouter ses chansons, je n’ai pas été conquise sur scène. D’abord, le son était vraiment mauvais. On entendait à peine la “back-vocal”, surtout dans le duo Avalanches (chanson que j’adore et qui a été gâché par le son inaudible). Et un micro “feedait” à plusieurs reprises. Je ne suis pas restée jusqu’à la fin, car j’étais déçue par le résultat.

Advertisements

3 thoughts on “Rock’n’roll, plaisir et décadence

    • Je ne sais pas. Quand je suis partie, je ne l’avais pas encore vu sur scène. Faut dire qu’il restait plus de 30 minutes au spectacle. Mais son nom était annoncé dans la programmation.

      I don’t know. By the time I left, I haven’t seen him on the stage. There was at least 30 minutes left to the show when I left. But he was announced in the programm.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s